L'ancien Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, était l'orateur principal à la Conférence. Photo ONU/Elma Okic.

La première Conférence internationale des donateurs pour l'Application de la Convention tenue le 2 mars à Genève, a été une première étape réussie vers la promotion de l'objectif d'un monde sans mines antipersonnel d'ici 2025, fixé par les États parties à Maputo en 2014.

La Conférence a réussi à dynamiser les parties intéressées et en discutant davantage les défis de la réduction du financement dans l'action antimines.

Bien que des engagements initiales ont été alloués à l'action antimines dans le monde et à l'ISU, le Programme de parrainage pour les délégués n'a pas encore été entièrement financé pour 2016. Cela représente un défi vers le Programme de travail intersessions (IWP) et à la quinzième Assemblée des États parties.


SUIVEZ-NOUS

  

ALERTES EMAIL

Entrez votre adresse email pour vous abonner et afin de recevoir les actualités de la Convention sur l’interdiction des mines antipersonnel: