Page d'accueil > Salle d'information > Communiqués de presse > 

L'Australie et la Nouvelle-Zélande réunissent la région à l'appui de la Convention sur l'interdiction des mines antipersonnel et d'autres traités

12.02.2018

 

Plus de 50 délégués se sont réunis en Nouvelle-Zélande pour discuter des traités sur les armes conventionnelles et l'adhésion aux ces traités dans le Pacifique


Auckland, Nouvelle-Zélande - Sous les auspices de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande, la Conférence du Pacifique sur les traités sur les armes classiques est en cours à Auckland.

Après une salutation chaleureuse qui incluait un accueil maori traditionnel de nez, les délégués représentant plus d'une douzaine d'États ont entamé le séminaire de deux jours sur les principaux traités de désarmement, y compris la Convention sur l'interdiction des mines antipersonnel.

S.E. Dell Higgie, Ambassadrice et Représentante permanent de la Nouvelle-Zélande auprès de la Conférence du désarmement, a ouvert la conférence qui vise également à examiner les défis auxquels sont confrontés les États lors de la ratification, l'adhésion et la mise en œuvre des traités relatifs aux armes classiques, et la création de réseaux pour surmonter ces défis dans le Pacifique.

Au cours de la Conférence des 13 et 14 février, les États, y compris ceux qui ne sont pas parties, seront informés de l'état d'avancement de la Convention dans le Pacifique, des implications pour la région, des obligations importantes pour les États adhérents et de l'aide disponible.

Les États qui participent à la Conférence incluent : l'Allemagne, l'Australie, l'Îles Cook, l'Îles Salomon, les États fédérés de Micronésie, Fidji, Japon, Kiribati, Nauru, la Nouvelle-Zélande, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Palaos, Samoa, Tonga, Tuvalu et Vanuatu. Ainsi comment des organisations internationaux et non gouvernementales, notamment le CICR, le contrôle des armements, le Centre pour la réduction de la violence armée, SaferWorld et les secrétariats de la Convention sur l'interdiction des mines antipersonnel, du Traité sur le commerce des armes et de la Convention sur les armes à sous-munitions.


Pour plus d'information veuillez contacter : isu@apminebanconvention.org