Page d'accueil > Salle d'information > Communiqués de presse > 

La Norvège s'engage à poursuivre rôle de premier plan, dans le cadre d'un traité historique d'interdiction des mines qu'elle a aidé à négocier

15.05.2018

Le Ministre des Affaires étrangères de Norvège, S.E. Bjørn Tore Godal remet la Déclaration d'Oslo au Ministre des Affaires étrangères du Canada de l'époque L'hon. Lloyd Axworthy.. 

Genève et Oslo - La Norvège, l'un des pionniers du mouvement international dans la lutte contre les mines antipersonnel, a annoncé qu'elle briguerait la Présidence de la Convention sur l'interdiction des mines antipersonnel, Convention qu'elle a contribué à créer il y a 20 ans.

"Du point de vue de la Norvège, la Convention est la pièce maîtresse de nos efforts collectifs pour faire face aux conséquences humanitaires inacceptables des mines antipersonnel. Nous cherchons à diriger les travaux de cette communauté engagée des États parties au cours de l'année 2019, ce qui conduira à la quatrième Conférence d'examen", a déclaré le Président nominé, l'Ambassadeur de Norvège auprès de l'ONU à Genève, S.E. Hans Brattskar.

La présidence d'une conférence d'examen est chargée de produire des résultats importants, en particulier pour l'élaboration d'un plan d'action qui puisse guider de manière cohérente les efforts des parties pour les cinq prochaines années. Le Plan d'action 2019-2024 servirait à guider les États parties dans leurs efforts pour réaliser des progrès substantiels dans leur ambition de parvenir à un monde sans mines.

La photo à gauche montre le président de la deuxième Réunion des États parties, l'Ambassadeur Stefan Kongstad au Mozambique en 2014. A droite, l'Ambassadeur Susan Eckey, Président de la deuxième Conférence d'examen.
La Norvège fait également partie des cinq premiers donateurs mondiaux pour l'action contre les mines, codirige actuellement une initiative anti-mines mondiale pour la Colombie et soutient le déminage, l'éducation au danger des mines et l'assistance aux victimes dans 20 pays du monde. La photo ci-dessus à gauche montre Haakon, Prince héritier de Norvège, qui reçoit une plaque d'appréciation du Prince héritier de Jordanie à la fin du programme de déminage de Jordan. La Norvège était un partenaire important dans les efforts de décontamination de zones minées en Jordanie.

Lisez la nouvelle complète en anglais ici.

Pour plus d'informations, veuillez contacter l'Unité d'appui à l'application de la Convention: ISU@apminebanconvention.org